Mon histoire de la soirée: Mathieu Robert remporte Art Battle à Montréal - Les Ateliers Créaction

Mon histoire de la soirée: Mathieu Robert remporte Art Battle à Montréal

Catégorie: Nouvelles
Tags:

L’artiste se prépare depuis plus d’un mois en créant des toiles rapides en 20 minutes. Il a depuis détruit plus d’une dizaine d’oeuvres qu’il trouvait insatisfaisantes!  C’est un grand défi pour lui qui réalise normallement ses toiles en plus de 30 heures de peinture. L’artiste est propriétaire de l’école les ateliers créaction situé à St-Jérôme et à Laval.

Suite…

J’avais hâte de me rendre au Belmont à Montréal. L’événement Facebook annonçait plus de 450 spectateurs pour ce concours de peinture, mais la tempête de neige n’aidant pas, sans avoir calculé, nous devions être entre 120 et 250 personnes!

photo (1)

 

Je me sentais comme un joueur des ligues mineures qui allait faire un essai dans un camp pour les grands et qui sait, à l’intérieur de lui-même, qu’il a le talent, mais qui sait aussi que la ligne est mince entre le coup de pinceau de trop et le coup de pinceau parfait. Tellement de paramètres existent en peinture! Comment tout faire rentrer cela dans un 20 minutes! La pression de la main sur le pinceau, le degré d’aspiration des poils du pinceau, les différentes viscosités de la peinture, la coordination œil main, la fabrication de ses couleurs, la fabrication des bonnes variations de tons, mettre les tons au bon endroit et cela sans dessin, calculer l’angle d’entrée du pinceau dans la toile ainsi que sa sortie, le sens des traits, les touches, les lignes de force de la composition, la lecture de l’œil, les valeurs, l’épaisseur, la quantité de peinture à mettre sur le pinceau! S’ajoute à cela le problème que rien n’est sec en si peu de temps et que nous ne disposons que de 20 minutes pour créer l’œuvre, sans pouvoir dessiner ni utiliser d’image! Vous avez là tout un casse-tête!

 

Lors de mes pratiques personnells dans mon atelier, j’étais habitué à me chronométrer moi-même avec mon téléphone. Cette fois-ci, il n’y avait pas d’horloge, seulement les organisateurs qui donnaient le décompte, environ 4 fois durant les 20 minutes allouées à la création de notre toile. Il faut dire que de performer devant autant de gens, contre de bons artistes qu’on ne connaît pas beaucoup, ça libère de l’adrénaline et ça fouette le système nerveux. Je tentais de garder un état d’esprit positif, tout en confiance, essayant de détourner de mes pensées tous les tableaux mis aux poubelles récemment et desquels j’avais été déçu. Je souhaitais repousser la panique que j’avais ressentie depuis mon lever le matin de l’événement aussi loin que possible. Ce jour-là, les 6 toiles que j’avais créées en 20 minutes, ou même 25 minutes étaient insatisfaisantes à mes yeux et je crois bien qu’elles ne m’auraient pas permis de gagner.

10,9,8,7,6,5,4,3,2,1 Terminé! Lorsqu’ils ont fait le décompte pour annoncer la fin du premier round, je me suis senti à l’aise avec ma toile et surpris par ma performance. Je m’étais surpassé! J’avais conscience d’avoir été ultra rapide pour cette première toile en l’ayant terminée 10 minutes avant la fin du chrono. J’ai du moins continué à la peaufiner pour améliorer encore le résultat! En seulement 10 minutes, c’était à mon avis bien meilleur que la plupart de mes œuvres de pratique. J’imagine que l’adrénaline y était pour quelque chose! Pour cette intro, j’ai créé une rue dans une ville, tout en texture, avec des couleurs très pures et vivantes entourées d’un noir profond.

round1

Pour ce premier round, j’ai été capable de suffire à la tâche et je me suis moi-même impressionné; j’étais présent quand ça comptait.

Je suis donc passé au round numéro 3, la finale, et là, la même chose s’est reproduite. J’ai travaillé rapidement et intensément sur un sujet qui me faisait vibrer: la beauté d’une femme et son intensité! J’ai tenté de transmettre ma ferveur sur cette toile et en 10 minutes seulement, l’essentiel était là! J’étais content, mais anxieux. J’attendais les votes avec fébrilité, car les artistes prenant part à la finale étaient épatants. J’ai sauté de joie lorsque j’ai entendu mon nom annoncé comme gagnant des votes! Je n’y croyais pas et ma première pensée fut que j’allais m’entraîner et devenir encore plus performant. En toute honnêteté, pendant l’attente du résultat du vote, j’aurais aimé avoir fait mieux.

La vidéo du dernier round est disponible ici, Voila!

L’expérience fut fantastique et je vous invite tous à la finale du QUÉBEC qui aura lieu en cours d’année, la date reste à venir. Je vous invite aussi à aller voir ou à participer à une compétition de ce genre.

Explication du déroulement du concours :

Round numéro 1

6 artistes s’exécutent, 2 artistes passeront en finale.
Le public vote après le round.
Les résultats sont donnés avant le round numéro 2.

Round numéro 2

6 autres artistes s’exécutent, 2 artistes passeront en finale.
Le public vote après le round.
Les résultats sont donnés avant le round 3.

Round numéro 3 : la finale

Les 4 finalistes s’affrontent dans une bataille de pinceaux fatale.
Le gagnant est dévoilé suite au vote du public.

Ensuite c’est la final pour être champion québecois et ensuite canadien.

École de peinture et dessin de Mathieu Robert :www.lesatelierscreaction.com

 

Plus d’une dizaine de ses pratiques de toiles en 20 minutes qu’on appelle SPEED PAINTING sont disponibles sur son canal YOUTUBE.
https://www.youtube.com/channel/UCP653pmNS8PiA0hVxbLKqkA

www.artbattle.ca

EN VIDÉO : Un Lavallois champion de peinture rapide

Fanny ArnaudPar Fanny Arnaud, Journaliste

Enregistrer

Enregistrer

Connexion
Connectez-vous ici!